August 4, 2017

Biram Dah Abeid Injured during Protests in Nouakchott

 

On 3 August 2017, as he was taking part in protests against President Mohamed Ould Abdel Aziz's reforms project in Nouakchott, Mauritania, antislavery activist Biram Dah Abeid was injured and transported to the hospital. According to the Initiative for the Resurgence of Abolitionism (IRA) in Mauritania, he was personally targeted by a member of the National Guard Unity, who used tear gas against him. The human rights activist left the hospital a few hours later, determined to continue taking part in the protests. The situation in Nouakchott is currently tense, as 33 Senators from the opposition occupy the Senate and part of the population has taken the streets to voice its concerns regarding President Aziz's reforms project, including the suppression of the Senate and of the High Court of Justice. Mauritanians will be called to the polls to make a decision on this project on 5 August 2017.

Below is a press release published by the European coordination of IRA Mauritanie (in French):

Lors des manifestations de ce 3 août à Nouakchott contre le projet de référendum du Président Aziz, le Président du mouvement IRA, Biram Dah Abeid, a été blessé et transporté à l’hôpital national.

C’est dans le quartier Arafat de Nouakchott que les forces de l’ordre ont été particulièrement violentes. Le leader du mouvement anti-esclavage participait avec l’opposition à l’une des nombreuses marches et manifestations prévues ce 3 août, à Nouakchott et dans le pays, pour dénoncer la tenue de ce référendum considéré comme « un coup d’état » contre la Constitution du pays et inciter les Mauritaniens à voter non.

Biram Dah Abeid a été atteint par un jet de gaz lacrymogène qui lui a fait perdre connaissance. Il a été personnellement visé par un membre de l’Unité de la Garde Nationale puisqu’aussi bien aucune autre victime n’est à déplorer parmi la foule compacte qui l’entourait. Emmené aux services d’urgence de l’hôpital national de Nouakchott, son processus vital n’est pas engagé. Une foule nombreuse a suivi les services d’urgence provoquant une situation très chaotique aux abords de l’hôpital. C’est vers 22h que, rétabli, Biram Dah Abeid a quitté l’hôpital, décidé à reprendre sa place dans le cortège des manifestations.

La tension est extrême en ce dernier jour de campagne à Nouakchott. Depuis ce matin, 33 sénateurs de l’opposition occupent le Sénat encerclé par les forces de police. Tout contact avec l’opposition en sit-in devant le Sénat est interdit, toute livraison de nourriture aux « occupants » interdite et l’électricité a été coupée.

C’est ce samedi 5 août que les Mauritaniens sont appelés à se prononcer sur les réformes proposées par le Président Aziz dont, notamment, la suppression du Sénat et de la Haute Cour de Justice.

Les militants du mouvement anti-esclavage de l’IRA en Europe, saluent le courage du Président Biram Dah Abeid et des militants mauritaniens engagés dans ce combat dont l’issue est vitale pour la Mauritanie.