July 26, 2017

IRA Europe Denounces Confiscation of Biram Dah Abeid's Passport by Mauritanian Authorities

 

On 24 July 2017, world-renowned antislavery activist and president of IRA (Initiative for the Resurgence of Abolitionism) Mauritania Biram Dah Abeid has seen his passport confiscated by the Mauritanian police at the border post of Rosso, Mauritania. Mr Abeid, who is currently in Senegal, had entrusted one of his relatives, Mr Sid'Ahmed, with his passport, for him to file a visa request in Nouakchott. But when Mr Sid'Ahmed arrived at the Rosso border post, he was stopped by the Mauritanian police who took Mr Abeid's passport and emptied Mr Sid'Ahmed's phone. Mr Sid'Ahmed was immediately released but Mr Abeid will leave Dakar today [26 July 2017] for Rosso in order to reclaim his passport. UNPO strongly condemns this confiscation, preventing Mr Abeid from enjoying his fundamental right to "leave any country, including his own, and to return to his country", as enshrined in the Universal Declaration of Human Rights.

Below is a press release published by the European coordination of IRA Mauritania (in French): 

Le 19 juillet dernier, après une tournée de sensibilisation en Europe et aux Etats Unis, Biram Dah Abeid, le Président du mouvement anti-esclavage de l’IRA, est rentré à Dakar (Sénégal) où l’ont rejoint son épouse et ses quatre enfants.

La famille s’apprêtait à répondre à l’invitation privée d’amis en Europe qui les attendaient en août et septembre prochain.

Pour ce faire, Biram Dah Abeid avait introduit depuis plusieurs mois déjà la procédure pour la constitution des passeports de ses enfants. Alors que cette démarche ne prend pas plus de quelques jours, les autorités supérieures de la Mauritanie ont purement et simplement opposé un veto catégorique à la délivrance des passeports des enfants.

C’est alors que Biram Dah Abeid décide d’introduire une demande de visa pour se rendre à La Mecque pour y accomplir le pèlerinage que tout bon musulman se doit de faire un jour dans sa vie.  Il charge un ami de se rendre à Nouakchott avec son passeport pour y accomplir les formalités.

Sid’Ahmed a quitté Dakar ce 24 juillet mais arrivé au poste frontière de Rosso, il est arrêté par la police mauritanienne qui vraisemblablement était au courant des contacts téléphoniques entre lui et Biram Dah Abeid. Si Sid’Ahmed a été relaché, la police a confisqué le passeport du Président de l’IRA et a vidé les téléphones de Sid’Ahmed de tous ses contacts.

Biram Dah Abeid quittera ce 26 juillet Dakar pour se rendre à Rosso et tenter d’y récupérer son passeport, auquel cas il poursuivra sa route jusque Nouakchott pour finaliser lui-même la procédure de visa pour le pèlerinage à La Mecque.

Une fois encore, les autorités mauritaniennes n’ont reculé devant rien pour priver, de manière arbitraire et illégale,  le Président de l’IRA et sa famille de leurs titres de voyage et notamment de refuser l’octroi de passeports aux enfants.

Les militants de toutes les sections de l’IRA en Europe sont en état d’alerte car rien ne dit que ce 26 juillet, à Rosso, l’escalade de la provocation ne continuera pas pour tenter de museler une voix qui dérange au plus haut point le Président Mohamed Ould Abdel Aziz alors que le pays est aujourd’hui en proie à toutes les contestations.